[ SkipToMainMenu ]

Hommages - Le décès de l’honorable Douglas Everett

Son Honneur le Président : Honorables sénateurs, en vertu de l’article 4-3(1) du Règlement, le leader des libéraux indépendants au Sénat a demandé que la période des déclarations des sénateurs soit prolongée aujourd’hui afin que l’on puisse rendre hommage à l’honorable sénateur Douglas Everett, qui est décédé le 27 mars 2018.

Je rappelle aux sénateurs que, en vertu du Règlement, chaque intervention ne peut dépasser trois minutes, qu’aucun sénateur ne peut parler plus d’une fois et qu’ils disposent d’au plus 15 minutes.

L’honorable Joseph A. Day (leader des libéraux au Sénat) : Honorables sénateurs, je tiens à souligner aujourd’hui le décès de Douglas Everett, un ancien sénateur, et à lui rendre hommage pour ses années de travail au Sénat du Canada.

Comme le Président vient de le mentionner, M. Everett s’est éteint le mois dernier. Il avait 90 ans. Même si je ne l’ai pas connu personnellement, puisque son mandat ici s’est terminé avant le début du mien, je me rends compte que nous avions beaucoup en commun.

Il était lui aussi diplômé d’un collège militaire royal. Il est allé au Collège de la marine royale du Canada de Royal Roads à Victoria, en Colombie-Britannique, alors que je suis diplômé du Collège militaire royal du Canada, à Kingston. Comme moi, il avait un diplôme en droit de l’école de droit Osgoode Hall. Lui aussi a siégé au Sénat comme indépendant, sénateur libéral indépendant. Tous les deux, nous avons été présidents du Comité sénatorial permanent des finances nationales pendant de nombreuses années.

Avant d’être nommé au Sénat, M. Everett était un homme d’affaires prospère dans le domaine des stations d’essence, une carrière qui a commencé avec les pompes à essence de la concession automobile familiale au Manitoba. L’entreprise en question, Domo Gas, compte aujourd’hui quelque 80 détaillants dans les provinces de l’Ouest.

En 1966, M. Everett a été nommé au Sénat par le premier ministre de l’époque, Lester B. Pearson, pour représenter la division sénatoriale de Fort Rouge, au Manitoba. À 39 ans, il devenait alors la plus jeune personne jamais nommée à la Chambre haute.

M. Everett a siégé comme sénateur libéral pendant 24 ans. Il a décidé de devenir un sénateur libéral indépendant en raison du profond désaccord causé par son appui à la taxe sur les produits et services. Il a démissionné du Sénat en 1994, à la suite des élections générales tenues cette année-là.

Dans son allocution de démission, il a déclaré ceci :

À mon avis, une nomination au Sénat du Canada est le plus grand honneur qu’on puisse conférer à un Canadien. Les sénateurs sont des gens dévoués et la plupart d’entre eux travaillent extrêmement fort. Ce n’est peut-être pas ce que les gens croient, mais les plus gros travailleurs sont souvent ceux qui ont des antécédents politiques.

En tant que sénateur libéral indépendant, Douglas Everett était de ceux qui consacraient beaucoup d’énergie à des questions touchant leur province et leur pays. Au nom des libéraux indépendants au Sénat, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à son épouse, Lila, à ses six enfants, à ses beaux-enfants, ainsi qu’à ses nombreux petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Des voix : Bravo!

 

Retourner à : Dans la Chambre